Header image  

 

De l'émotion, pas d'illusions.


 
 
    ACCUEIL

Actualité littéraire rose js dimanche, 20-Nov-2011

 

 

Offrez ou lisez du Beau, tout

simplement...

La tendresse est plus forte que la dureté,

L' eau est plus forte que le rocher,

l' Amour est plus fort que la violence.

Hermann Hesse ( 1877-1962)

Ecrivain suisse

Soutien permanent

ligne

AS js

Fille du héros national, le général Aung San qui en 1943 s'était rallié avec Mountbatten contre l'occupant japonais, .Suu Kyi a écrit la biographie de son père en 1984.Cette femme, la recluse la plus célèbre de la planète affronte depuis 20 ans la dictature militaire de la junte birmane. Elle est aux yeux du monde l' espoir de son peuple. Il faut signer la pétition pour que ce Prix Nobel de la Paix puisse circuler librement !

ligne

LEONAR PELTIER

leonard Peltier

JUSTICE ET LIBERTÉ
POUR LEONARD PELTIER
Le "Nelson Mandela Amérindien"

Leonard Peltier, indien Anishinabe/Dakota-Sioux, est incarcéré depuis 1976 aux USA pour un crime qu'il n'a pas commis. Amnesty International le considère comme un prisonnier politique, qui "devrait être libéré immédiatement et sans condition." Il est une des victimes de la guerre cachée menée par le gouvernement américain et le FBI contre l'American Indian Mouvement (Mouvement Indien Américain - AIM)

En janvier 2001, le président Bill Clinton n'a pas eu le courage politique de lui rendre sa liberté, en évitant de lui accorder une grâce le dernier jour de son mandat. Leonard Peltier est devenu le symbole de la résistance des peuples indigènes au niveau international. Il est soutenu par Nelson Mandela, Desmond Tutu, Rigoberta Menchù, le Dalaï Lama, le Sous-Commandant Marcos, le Parlement Européen et par plusieurs millions de personnes à travers le monde.

Une nouvelle campagne pour obtenir justice et liberté est lancée par le
Comité de Défense de Leonard Peltier.
Rejoignez-nous dans ce combat...

Pour en savoir plus sur le cas Peltier : lisez « Écrits de Prison-- Le combat d’un Indien », de Leonard Peltier, Édition Albin Michel -- 14,50 Euros (98FF)

L’intégralité des bénéfices réalisés par la vente de cet ouvrage est reversée a son comité de défense aux USA, afin de soutenir la campagne pour sa libération.

 

ligne

dimanche, 20-Nov-2011

Claude Champaud


Professeur émérite et Président honoraire de l'Université de Rennes I

ME

Né à Le Pin, France, le 22 janvier 1929. Élu associé le 6 décembre 1993, Juriste,


Ancien membre du Conseil d’état, Président honoraire de l’Université de Rennes, ancien 1er Vice-président de la Conférence des Présidents d’Universités. Conseiller Régional honoraire de Bretagne. DHC Université de Liège. DHC Université de Gent. Ancien Président de l’Association Internationale de Droit Économique. Auteur de nombreux ouvrages et d’articles de droit et d’histoire économique et politique, promoteur reconnu de la « Doctrine de l’Entreprise, il fut aussi le principal rédacteur initial du Dictionnaire permanent du Droit des Affaires et Président de la société d’édition « De Boeck Université ».

Bulletin des lettres, réception d’associé par Charley Del Marmol, 1995, p331.
Claude Champaud est un universitaire français, ancien président de l'Université de Rennes I de 1971 à 1976, ancien Premier Vice-Président de la Conférence des Présidents d'université et Professeur de droit.
Formation
Claude Champaud effectue ses études secondaires à Nantes, tout d'abord à domicile en raison d'allergies fréquentes1 , puis au lycée Clemenceau. Il débute par la suite des études supérieures en histoire et en géographie, puis fait une première année de droit à Paris2. Il suspend celles-ci pour effectuer son service militaire, qu'il passe au 41e RI à Saint-Aubin-du-Cormier, près de Rennes. Il y apprend alors la gestion.


Il reprend ses études universitaire à l'université de Rennes, où il obtient une licence en 1956. Il poursuit ses études jusqu’à la thèse qu'il passe en 1961, sur le « Pouvoir de concentration des sociétés par actions ». La même année, il passe l'agrégation de droit privé et finit major.
Carrière universitair
Fonctions universitaires
Il commence sa carrière universitaire en occupant plusieurs postes à Rennes après sa licence. Il est tout à tour moniteur de travaux pratiques de droit commercial de 1956 à 1957, bibliographe adjoint au CNRS de 1956 à 1960, assistant de droit commercial de 1957 à 1960, et chargé de cours de droit privé de 1960 à 1963. Il accède au statut de maître de conférences agrégé de droit privé en 1964, et enseigne toujours à la faculté de droit de Rennes.

En 1966, il devient professeur titulaire de la chaire de droit commercial de cette même faculté.
Il prend en 1964 la direction de l'IAE de Rennes, charge qu'il assume dans un premier temps jusqu'en 1969. Il transforme en institut de gestion de Rennes l'établissement en 1968. Il assume de nouveau cette fonction de 1977 à 1984.

Il devient par la suite le premier président élu de l'université de Rennes I en 1971 lorsque celle-ci est créée après la scission de l'université de Rennes2.
Il est est vice-président de la Conférence des présidents d'université en 1972, puis premier vice-président de celle-ci de 1973 à 19741.
Travail de recherche


Claude Champaud a été, avec les Professeurs Michel Despax, puis Jean Paillusseau, l'un des tenants de la « doctrine de l'entreprise » (qualifiée parfois « d'École de Rennes ») en droit des sociétés en France, dans les années 1960-1970.


Il s'agissait de voir dans la notion légale de société le vêtement juridique d'une réalité économique et sociale, l'entreprise, que la société avait pour unique fonction d'organiser.

(Voir la thèse de Jean Paillusseau : La S.A., technique d'organisation de l'entreprise, Sirey 1967). Il en découlait une acception large de l'intérêt social comme « intérêt de l'entreprise ». Ces thèses connaissent aujourd'hui un regain d'intérêt avec la montée des théories dites de « stakeholderism » dans les pays anglo-saxons, ainsi qu'avec le développement de la Responsabilité sociale des entreprises.

Dans les années 1990, les théories anglo-saxonnes analysant la grande société comme un « nœud de contrats » (Coase, Jensen & Meckling, Easterbrook & Fischel) ont pris racine en France, notamment à la faveur du mouvement de corporate governance. Il en découlait un modèle de société orienté de façon univoque vers l'intérêt et le profit des actionnaires: ce mouvement allait directement à l'encontre de la doctrine de l'entreprise, dont l'emprise et le prestige ont alors nettement décru.


Politique
Il a par ailleurs été membre du Conseil d'État, mais également Vice-Président du Conseil Général d'Ille-et-Vilaine et du Conseil régional de Bretagne.
Aujourd'hui Président du REPI (Réseau Entreprise Propriétés Intellectuelles), association regroupant des Professeurs de droit, d'économie, des Avocats, des Conseils en PI, des Experts-Comptables et des Chefs d'entreprises, dont la triple mission est :
• d'élever le niveau des connaissances financières ou managériales des spécialistes des PI ;
• de développer une culture « propriétés intellectuelles » parmi les dirigeants, les ingénieurs et les cadres des entreprises (PME notamment) des régions de l’ouest de la France ;
• de contribuer au développement de recherches et de formations pluridisciplinaires en matière de propriétés intellectuelles et d’intelligence économique au sein des sciences économiques, des sciences juridiques et des sciences et techniques de l’ingénieur.
Il est à l'origine du Club des Trente qu'il co-créé en 1989


Publications
• L'exploitation ancienne de cassitérite d'Abbaretz-Noblay, Annales de Bretagne, 1957.
• Une tentative de pacification des esprits en 1794 : la commission philanthropique de Rennes, Sirey, 1962.
• Le séparisianisme, Armor-Éditeurs, 1977.
• A jamais la Bretagne, Éditions régionales de l'ouest, 1998, 248 p.

Manifeste pour la doctrine de l'entreprise
Sortir de la crise du financialisme
1re édition 2011

Collection : Droit, management & stratégies

------------
Cet ouvrage constitue la première théorisation générale de la Doctrine de l’entreprise, courant de pensée pluridisciplinaire (droit, économie, gestion, sciences politiques) qui a influencé et influence encore profondément le droit français, dont il a subjugué certaines de ses disciplines.
L’entreprise est un concept des temps modernes. Sa nature et sa portée ont provoqué et suscitent toujours des débats doctrinaux animés, toujours passionnants et souvent passionnés. Sur le plan du droit, la vigueur des controverses égale celles qui ont constamment marqué, sur le plan sociojuridique, les notions et les définitions de la famille, de la propriété, de la nation… par exemple. Rappeler ces réalités et ces données en ce moment où vacille l’Ordre financialiste qui prétendait évacuer la Doctrine de l’entreprise, constitue le premier objectif de l’ouvrage.
Plus ambitieux, le second est de présenter, de façon synthétique, une doctrine qui s’est imposée de façon essentiellement pragmatique et sans plan d’ensemble préconçu. À la différence de celles auxquelles elle s’oppose (le soviétisme et le financialisme), cette doctrine ne fut jamais le fruit d’une idéologie philosophique.
Néanmoins, en troisième lieu, le Manifeste montre que, comme la Doctrine sociale de l’église, la Doctrine de l’entreprise ne peut se comprendre en faisant abstraction d’une morale implicite qui explique les liens de parenté qui unissent cette Doctrine avec des mouvements de pensées comme le Stakholderism ou celui de la RSE.


Enfin, son grand mérite, non le moindre, est de souligner que, quoiqu’en disent ses adversaires, la Doctrine de l’entreprise n’a jamais cessé d’influencer profondément les lois et la jurisprudence dont procède l’Ordre juridique français. Plus que jamais, elle est porteuse d’avenir.


Entre les totalitarismes soviétique et financialiste, il est une troisième voie : celle de l’humanisme entrepreneurial, celle où se situe précisément la Doctrine de l’entreprise.


Tout simplement le meilleur choix dans l'intérêt de l'entreprise et des salariés.


José Scandella

 

 

ligne

octobre 11, 2010

François JULLIEN

« La Chine présente un cas d'extériorité sans comparaison avec les autres »
François Jullien

fj

Nourrir sa vie
A l’écart du bonheur
de François Jullien
[Philosophie]
COMMANDEZ AVEC -5% SUR

Editeur : Seuil
Publication : 21/1/2005

Biographie de François Jullien


Normalien et agrégé de philosophie, François Jullien poursuit ses études à Pékin et Shangaï. En 1978, il obtient son doctorat de 3ème cycle en Etudes extrême-orientales, avant de devenir docteur es Lettres cinq ans plus tard. Il est successivement responsable de l'Antenne française de sinologie à Hong Kong, pensionnaire de la Maison franco-japonaise de Tokyo, président de l'Association française des Etudes chinoises et du Collège international de philosophie entre 1995 et 1998.

Professeur à l'Université Paris-7 - Denis-Diderot, il assume en même temps la direction de la collection 'Orientales' aux Presses universitaires de France. Auteur de plusieurs ouvrages de référence, on lui doit notamment 'La propension des choses - pour une histoire de l'efficacité en Chine', un 'Eloge de la fadeur', un 'Traité de l'effacité', ainsi que 'Un sage est sans idée ou l'autre de la philosophie'. Son travail a pour finalité de dépayser la pensée en explorant en Extrême-Orient d'autres intelligibilité que celles développées par la pensée européenne ; et, ainsi, de réinterroger les partis-pris de la raison européenne.
« De quelle cécité, vis-à-vis d’elle-même, serait donc atteinte la philosophie, ou quelle illusion ne nourrit-elle pas ? »
Notre expérience s'est pensée, en Europe, à partir d'une séparation de plans : vital, moral, et spirituel ; même le verbe 'nourrir', a été pris dans la scission du concret et du symbolique : nourrir son corps ou nourrir son âme. Or, en suivant cette expression commune en Chine qu'est 'nourrir la vie', nous sommes conduits à remonter à l'inséparation de ces plans. Les partis pris de l''âme' et du 'corps' en sont ébranlés : si nourrir sa vie peut se dire de façon unitaire, c'est d'abord qu'on nourrit le plus foncièrement en soi le 'souffle-énergie'. Se profile alors une autre intelligibilité, à dégager du mysticisme suspect dans lequel
les marchands du 'développement personnel' voudraient aujourd'hui nous plonger.

 

 

mardi, 10-Nov-2009

Wolfgang Kubin

WK

A la foire du livre de Francfort du 14 10 09 au 18 10 dernier, la Chine était le pays invité. Le poète, sinologue et traducteur Wolfgang Kubin ne ménagère guère les jeunes écrivains chinois.

Pourtant, sa littérature actuelle ne vaut rien, disiez-vous en 2006, dans un entretien à la radio allemande qui a fait beaucoup de bruit. Que reprochez-vous aux écrivains actuels ?
Il faut tout d’abord préciser que ma critique ne visait que le roman, auquel se réduit hélas ! pour la plupart des gens, la littérature chinoise contemporaine. On ne parle jamais de la poésie ou du théâtre. Le pays compte pourtant aujourd’hui une douzaine de poètes qui sont sans aucun doute parmi les meilleurs au monde. Mais ils n’ont aucune visibilité. Aux yeux du public, des maisons d’édition et des historiens de la littérature, ils n’existent pas. Le roman, lui, jouit d’une grande visibilité sur la scène internationale, mais est de bien piètre qualité. Cette opinion est largement partagée par mes collègues. Ce que disent mes homologues chinois, en privé, est bien plus radical encore. Aux yeux de la plupart d’entre eux, le romancier contemporain type est totalement inculte : il n’a aucune culture littéraire, ne maîtrise pas sa langue, ne parle pas un mot d’anglais et n’a pas la moindre connaissance de la littérature étrangère. Selon eux, sur la scène mondiale, les romanciers chinois sont des tubaozi, comme on nomme en Chine les migrants qui ont quitté la campagne pour les grandes métropoles, avec des problèmes d’adaptation : des « péquenauds »....

lire la suite :

ligne

samedi, octobre 31, 2009

NOUGARO

cn

 
Nougaro, une vie qui rime à quelque chose
Alain Wodrascka

Né à Marseille en 1964, Alain Wodrascka se produit de 1984 à 1992 en
première partie de Nazaré Pereira, Karim Kacel, Gilbert Laffaille, Alex
Métayer... En 1997, son premier livre, Claude Nougaro, l'alchimiste des
mythes (Nizet), lui permet de se lier d’amitié avec l’artiste. Depuis,
il a publié quelque vingt biographies et albums, dont le recueil Claude
Nougaro, souffleur de vers (Didier Carpentier, 2002).
Parution le 2 septembre 500 pages env. - 22 €


Il a su réunir les talents de poète, de musicien, de chanteur à voix et de bête de scène. Cette biographie fouillée et vivante lui rend hommage.

Préface de Maurane
Le « marin de l’âme»

Délaissé par des parents voués à l'art lyrique - son père Pierre fut premier baryton à l'Opéra de Paris et sa mère Liette, pianiste, l'accompagna sur les scènes européennes - Claude vécut une enfance de cancre, solitaire et sans attrait. Éternel assoiffé, il éprouva très tôt le besoin de plonger son 'me orpheline dans un bain de sens : la poésie et la musique. Crée ou crève ! Désertant l'univers des adultes, il créa un univers merveilleux puisé dans le sanctuaire de son imaginaire. Parce que son dessein était de devenir poète, Claude Nougaro, armé d'un arc-en-ciel de percussions, a arrimé son verbe et sa verve à ses cordes vocales et tiré de son carquois des flèches musicales venues des Amériques ou d'Afrique. Ainsi notre « marin de l''me » a-t-il pu prendre la mer, faire voguer sa galère sur le gros dos des modes, répandant une houle sur la foule en laissant un sillage de soufre et de saphir sur son passage. Claude Nougaro (1929-2004) a su réunir les talents de poète, de musicien, de chanteur à voix et de bête de scène.

NOUGARO
Editeur : L'Archipel
Prix : 24.95 €
ISBN : 9782809801996

ligne

samedi, octobre 31, 2009

js

Le Joyau de Sicile
de Barry Unsworth
[Littérature étrangère XXIe]


Editeur : L'Archipel
Publication : 10/6/2008
 
1149. Turstin, fils d'un chevalier normand, aurait lui aussi voulu porter les armes mais un revers de fortune paternel en a décidé autrement. A Palerme, le jeune homme est 'pourvoyeur de plaisirs' à la cour de Roger de Hauteville, roi de Sicile.
Bientôt, il se trouve partagé entre son amour d'enfance pour dame Alice - veuve, elle est de retour de Terre sainte - et son attirance pour la sensuelle danseuse Nesrin, qu'il fait venir à la cour pour danser devant le roi. S'apercevra-t-il à temps que l'une des deux le manipule ? Qu'il est le jouet d'un complot visant à renverser le roi ? Suivra-t-il enfin ses rêves de gloire ou saura-t-il écouter son coeur ?

 

ligne

mardi, octobre 6, 2009

Les Loges de la République

js

De Pierre Lambicchi

Médecin cardiologue de soixante ans, marseillais, père de deux filles, Pierre Lambicchi a été élu grand maître du Grand Orient de France en 2008 et réélu en 2009.

Si vous entendez " francs-maçons ", comment réagissez-vous ? Vous imaginez une société de pensée oeuvrant pour le bien de l’humanité ? Ou des membres sectaires qui s’entraident et hantent les couloirs du pouvoir pour influencer la politique et l’économie à leur profit ? Pierre Lambicchi, grand maître du Grand Orient de France, rompt avec le silence si favorable aux nouvelles dérives antimaçonniques qui réactivent la désinformation terrifiante d’hier. Sans langue de bois, il révèle ce qui se passe vraiment dans les temples du GODF : à quoi " servent " ses mille deux cents loges, comment il dialogue avec le président de la République, non-maçon. Il explique aussi pourquoi certaines obédiences à la réputation sulfureuse nuisent à celles qui oeuvrent pour le bien de l’humanité. En un texte personnel écrit avec passion et courage, Pierre Lambicchi tend aussi la main aux femmes étrangement minoritaires dans cette " multinationale humaniste " qu’est la franc-maçonnerie. Un livre vérité qui fait l’éloge d’une République de liberté, d’égalité, de fraternité et... de laïcité.

Broché : 165 pages
Editeur : Editions du Moment

Médecin cardiologue de soixante ans, marseillais, père de deux filles, Pierre Lambicchi a été élu grand maître du Grand Orient de France en 2008 et réélu en 2009.

Actualité chargée pour Pierre Lambicchi, le Grand-Maître du Grand Orient de France. Le weekend prochain (10 et 11 octobre 2009), il se rendra à Londres pour le 110° anniversaire de la Loge "Hiram", du Grand Orient de France. Maçons laïques et pratiquant la Liberté Absolue de [...]

 

ligne

dimanche, 20-Nov-2011

"DICOCORSE": ... le nouvel ouvrage de Jean-François BERNARDINI sera disponible chez tous les libraires de Corse, à partir du 10 juillet prochain. - Sous la forme d'un "petit précis pyromantique", l'auteur y égrène ses "corsopholies tendres ou féroces"... dans l'espoir de souffler sur la tristesse pour qu'elle s'envole... et d’inspirer peut-être quelques sourires. Aux éditions AGFB - DICOCORSE - 228 pages -

ligne

 

lundi, 13-Avr-2009

Jean Zay

JZ

Homme politique français

Né à Orléans le 06 août 1904

Assassiné par la milice à Cuzet le 20 juin 1944

 

« Les hommes qui ne rêvent point la nuit perdent un tiers de leur existence » Jean ZAY

jz

En 1936, Jean Zay devient le plus jeune ministre jamais nommé à l'Éducation nationale et à ce qu'on n'appelle pas encore la Culture, dans le gouvernement de Front populaire de Léon Blum. Partisan de la fermeté envers Hitler et de l'intervention en Espagne, il sera sans relâche attaqué par l'extrême droite française comme républicain, juif et franc-maçon, et constamment désigné comme un homme à abattre.

En octobre 1940, il est condamné à la déportation par le tribunal militaire de Clermont-Ferrand aux ordres de Vichy, et emprisonné à Riom jusqu'au jour où - le 20 juin 1944 - des miliciens viennent l'arracher à sa prison pour l'abattre dans un bois. Dans sa cellule, Jean Zay écrit au jour le jour, tout en s'attachant à composer un volume dont il espère qu'il sera un jour publié. Souvenirs et solitude nous fait entendre, comme à travers les murs d'une prison et à travers le temps, le récit, pudique mais précis, de la vie d'un détenu. On y lit aussi les réflexions qu'inspirent à cet homme politique de premier plan son action passée, la situation de la France sous la collaboration et l'avenir d'un pays dont il ne désespère jamais. En tuant Jean Zay, écrit Patrick Pesnot - le monsieur X de France Inter -, en faisant disparaître son corps, ses assassins n'auront pas réussi à le condamner au silence.

Son journal de prison nous reste un document irremplaçable qui témoigne de la profonde humanité du personnage et de son esprit novateur.

Et Pierre Mendès France, l'ami, disait : Il est demeuré de Jean, pour les hommes et les femmes de ma génération, et surtout pour ceux qui l'ont approché, connu et admiré, une image exceptionnelle de lumière, d'intelligence et d'humanité... Ceux qui l'ont assassiné ont porté un coup non seulement à ceux qui l'ont aimé, mais au pays tout entier. Rééditer ce livre pour le soixantième anniversaire de cet assassinat est faire oeuvre de mémoire, mais c'est aussi, et peut-être surtout, une occasion de redécouvrir ce texte tragique et magnifique.

site de JEAN ZAY

 

ligne

dimanche, 08-Fév-2009

Daniel TAMMET

dt

 

Daniel Tammet, né à Londres le 31 janvier 1979, est un autiste savant atteint d'une forme particulière d'autisme (appelée syndrome d'Asperger) connu aussi pour ses capacités linguistiques et de mémorisation.
? Il a mémorisé 22 514 décimales de pi,
? Il peut multiplier des nombres de plusieurs chiffres,
? Il peut apprendre toute langue. Il parle actuellement l'anglais, l'allemand, l'espagnol, l'espéranto, le finnois, le français, le gallois, le lituanien, le roumain et l'islandais. Il a assimilé cette dernière, pourtant réputée difficile, en à peine 4 jours passés à Reykjavik.1 Quant au français, il l'a appris lors d'un séjour de 10 jours à Nantes.
En fait il ne calcule pas : les solutions lui apparaissent sous forme de paysages, il est synesthète.
Il résume sa philosophie ainsi : "L'important n'est pas de vivre comme les autres, mais parmi les autres".
Il a été le sujet d'un documentaire télévisé diffusé sur M6 dans l'émission Docs de choc et intitulé L'homme ordinateur (version française du documentaire anglais The Boy With The Amazing Brain). On y voit sa rencontre avec un autre savant autiste doté d'une mémoire eidétique : Kim Peek, l'homme qui servit de modèle au film de Barry Levinson, Rain Man (1988) avec Dustin Hoffman et Tom Cruise.

Un livre :

dt
Embrasser le ciel immense
Le cerveau des génies
Daniel Tammet

 

Daniel Tammet est un autiste Asperger, génie des nombres et des langues. Aujourd’hui, il a vaincu la prison de l’autisme : c’est un écrivain à part entière, un savant plein d’humanité et doté d’une sensibilité bouleversante.
Les plus grands neuroscientifiques du monde se sont penchés sur son cas et ont dialogué avec lui. Il a tant appris sur la façon dont son cerveau (et celui des autres) fonctionne, qu’il a voulu nous raconter ses découvertes. Apprendre, raisonner, calculer, mémoriser, créer… Les capacités de l’esprit humain sont infinies.
« Tous les cerveaux ont du génie, dit-il. Les surdoués comme les gens ordinaires. À chacun d’apprendre à s’en servir, pour améliorer sa mémoire, son potentiel intellectuel et sa créativité. »
le site de Daniel TAMMEN Optimnem  : cliquez ici

 

 

ligne

dimanche, 01-Fév-2009

Edouard Glissant
Poète et écrivain martiniquais [+]
Né à Sainte-Marie le 21 septembre 1928
Biographie d'Edouard Glissant

EG

« L’homme occidental aura à grande douleur cessé de croire qu’il est au centre de ce qui est »
Edouard Glissant

Formé au lycée de Fort-de-France, Edouard Glissant continue ses études en Métropole à la Sorbonne. Il se spécialise en philosophie et en ethnologie au Musée de l'Homme. Poète dans l'âme, le jeune homme est très vite publié dans 'L' Anthologie de la poésie nouvelle' de Jean Paris et devient le symbole de la renaissance culturelle africaine. Son succès l'aide à devenir l'un des principaux collaborateurs de la revue Lettres nouvelles. En 1958, il publie son premier roman, 'La Lézarde' et remporte le prix Renaudot, consécration littéraire, publique et critique. Il co-fonde avec Paul Niger en 1959 le Front antillo-guyanais mais ses choix politiques ne sont pas du goût de tout le monde et Glissant est expulsé de Guadeloupe. Il réside alors en France et sort une pièce de théâtre : 'Monsieur Toussaint' en 1961 avant de réécrire un roman en 1964 'Le Quatrième siècle'. Un an après la sortie de son livre, il rentre en Martinique et crée un institut de recherche ainsi qu'une revue de sciences humaines, Acoma. Dès lors, sa plume littéraire ne cesse de gratter le papier et Edouard écrit, écrit encore et toujours : roman, poésie, essais (' Le Discours antillais'). Entre 1982 et 1988, il devient directeur du Courrier de l'Unesco et en 1989, son professorat en Louisiane lui vaut le titre de 'Distinguished University Professor', titre qu'il réaffirme en 1995 à New York. Grand homme de la littérature, Edouard Glissant a su se faire un nom et une place au sein de la culture internationale.

EG

Quand les murs tombent
L’identité nationale hors-la-loi ?
de Patrick Chamoiseau et Edouard Glissant
[Histoire et Actualité]

Résumé du livre
La tentation du mur n'est pas nouvelle. Chaque fois qu'une culture ou qu'une civilisation n'a pas réussi à penser l'autre, à se penser avec l'autre, à penser l'autre en soi, ces raides préservations de pierres, de fer, de barbelés, de grillages électrifiés, ou d'idéologies closes, se sont élevées, effondrées, et nous reviennent encore avec de nouvelles stridences. Ces refus apeurés de l'autre, ces tentatives de neutraliser son existence, même de la nier, peuvent prendre la forme d'un corset de textes législatifs, l'allure d'un indéfinissable ministère, ou le brouillard d'une croyance transmise par beaucoup de médias qui, délaissant à leur tour l'esprit de liberté, ne souscrivent qu'à leur propre expansion, à l'ombre des pouvoirs et des forces dominantes. Ainsi le mur peut-il être subreptice ou officialisé, discret ou spectaculaire.

Les citations d'Edouard Glissant

«Le poète achemine la connaissance du monde dans son épaisseur et sa durée, l'envers lumineux de l'histoire qui a l'homme pour seul témoin.»
[ Edouard Glissant ] - L'art poétique

«Le poète choisit, élit, dans la masse du monde, ce qu'il lui faut préserver, chanter sauver, et qui s'accorde à son chant.»
[ Edouard Glissant ] - L'Art poétique

 

Editeur : Galaade
Publication :4/10/2007
Prix éditeur : 5 euros

----------------------------------------

Janine Boissard
Ecrivain français

 

[Littérature française XXIè]

JB

Malek
Une histoire vraie
de Janine Boissard
Editeur : Fayard
Publication :1/10/2008
Prix éditeur : 18.9 euros -
Nombre de pages : 266 pages


Résumé du livre

L'enfance et l'adolescence de Malek, petit Algérien ballotté par l'histoire : son père meurt pendant la guerre d'Algérie, son grand-père se trouve dépossédé de ses terres et le garçon et son frère sont placés en orphelinat. Il comprend que le savoir lui permettra de se sauver. Son bac en poche, il étudie à Constantine puis à Paris avant de revenir en Algérie où il doit faire face à l'intégrisme.

« Un jour, parce qu’elle est inscrite dans la nature même de l’homme, la liberté refleurira en Algérie »

-----------------------------------

Titouan Lamazou
Navigateur et artiste français

Né à Casablanca le 11 juillet 1955

TL

biographie

« Il y a toujours un motif à mes voyages, c'est l'écriture »
Titouan Lamazou

Glisser le pinceau sur la feuille, tel était le destin auquel se destinait Titouan Lamazou, adolescent. A 17 ans, il intègre l'Ecole Nationale des Beaux-Arts, mais, déçu par l'enseignement, trop 'conventionnel' à son goût, il change de direction quelques mois plus tard. Il s'embarque sur différents bateaux, à Marseille, aux Baléares, aux Canaries. Très vite attiré par le monde de la course, il apprend à faire glisser les voiliers sur l'eau en compagnie d'Yvon Fauconnier, puis d'Eric Tabarly. En quelques années, il se dessine un joli palmarès : deuxième du BOC Challenge en 1986, podiums dans plusieurs transats en 1988 et 1989, Premier du Vendée-Globe, course autour du monde sans escale, et aussi Champion de course au large sur la période 1986-1990. Passionné de voyages en tous genres, il fait aussi d'autres traversées, au Groenland, avec Jean-Louis Etienne, ou dans le désert marocain. Durant ses traversées ou ses voyages, Lamazou remplit des carnets, de croquis, de dessins, ou de notes. Dans ses 'Carnets de voyage' ou 'Rêves de désert', conçu avec Raymond Depardon, il nous fait partager ses plus belles rencontres, avec le regard d'un ethnologue, et le coeur d'un artiste. Ses projets : un livre-événement sur les femmes du monde, et un bateau-atelier qui accueillerait des artistes-voyageurs et glisserait sur les océans du monde...

Livre : femmes du monde

TL
Catalogue de l'exposition qui se déroulera au musée de l'Homme durant l'hiver 2007, cet ouvrage présente l'oeuvre de Titouan Lamazou. Parti durant six années à la rencontre de femmes du monde entier, l'artiste annote ses portraits d'anecdotes, commentaires et de réflexions sur le monde.

Editeur : Gallimard
Prix éditeur : 39 euros -
Nombre de pages : 368 pages
Publication :4/10/2007

---------------------------------------------------------------------

olivier de Kersauson

OK
Navigateur français [+]
Né à Bonnetable le 20 juillet 1944
Biographie d'Olivier de Kersauson

Issu d'un milieu conservateur, Olivier de Kersauson de Pennendreff se trouve très tôt en rupture avec les valeurs de son milieu. Il se fait renvoyer de tous les lycées religieux qu'il fréquente. Mais il décroche le baccalauréat puis s'engage dans des études supérieures : 'J' ai fait de l'économie en fac, le prof avait un costume pas frais, je me suis dit que c'était une arnaque totale ; s'il avait compris l'économie, il ne serait pas là'. La mer lui permet de rendre positive cette révolte. Pendant son service militaire, il rencontre Eric Tabarly. Il sera son second pendant dix ans. En 1975, il décide de devenir skipper. Il se lance, en 1988, dans un tour du monde en solitaire que seuls Alain Colas et Philippe Monnet avaient osé tenter avant lui sur un multicoque. Cent vingt-cinq jours durant il découvre 'la solitude absolue dans la beauté sauvage et hostile des Quarantièmes Rugissants et l'odeur âcre de la peur'. En 1997, il remporte le trophée Jules Verne en 71 jours. S'il est connu pour ses qualités de marin, il l'est aussi pour son franc-parler, son incapacité à se soumettre aux règles, son autoritarisme sur les bateaux (il dit pratiquer 'une dictature éclairée') et sa fascination pour les nouvelles technologies appliquées à la voile.

 

Illustres ancêtres
Les ancêtres d'Olivier de Kersauson se sont illustrés dans l'histoire de France. L'un de ses aïeuls commandait (déjà) la flotte de Saint Louis.

Ses citations
A terre, même dans les moments les plus sombres, la vie recommence toujours le lendemain. En mer, lors d'une tempête, on éprouve un sentiment de piège pour l'éternité.
[Olivier de Kersauson]
ok

Plus sur "Ocean’s song"

Partant du principe que l'homme libre part pour apprendre et revient pour rendre compte, Olivier de Kersauson a décidé de raconter sa géographie maritime. Il fait le portrait de ses mers comme il pourrait dresser le portrait d'une femme. [...]

OCEAN'S SONGS
Editeur : Le Cherche Midi
Publication :30/10/2008
Prix éditeur : 18 euros -
Nombre de pages : 250 pages

 

ligne

dimanche, 20-Nov-2011

réflexions sur le discours politique des dernières élections françaises.

jjs

Quand la psychanalyse écoute les politiques
L’Homme sans particularités
René Major
Éditeur : Circé
125 pages / 13,3
0 €
On est passé de la société de spectacle au spectacle sans société.
Sarkozy disait : “Il faut mettre du pragmatisme dans les relations internationales.” Cela permettait à “Kadhafi de se racheter une conduite dans ce monde où les droits de l’homme sont devenus étroitement liés aux droits de l’homme d’affaire”
“Je dis tout ce que je ferai et ferai tout ce que je dis”, clamant : “Je veux une démocratie irréprochable.” Cette affirmation de son désir d’irréprochabilité amène sournoisement le peuple à croire que celui qu’il va élire est incorruptible. Mais comment pourrait-on exiger d’une démocratie qu’elle soit irréprochable et être soi-même corruptible, sensible aux enjeux financiers des amis au détriment d’une plus juste répartition ? Finalement, le candidat finit par se faire applaudir et élire par ceux-là même qu’il est en train de duper.
après l’élection du président : “silence les pauvres”, rappelant que cet homme si proche du peuple durant sa campagne présidentielle est parti en jet privé sur un yacht en Méditerranée une fois élu.

La démocratie
Si l’homme se demande ce que veut la femme et si la femme se demande ce que veut l’homme, le pouvoir politique ne se demande pas ce que veut le peuple : il prétend le savoir.
pourtant, certains pouvoirs politiques ainsi élus, de façon démocratique avec un vote clair du peuple, pourraient néanmoins en arriver à détruire l’égalité et la liberté…

ligne

gf dimanche, 09-Nov-2008

En ce début du mois de mai 1720, Marseille, reine du commerce de la Méditerranée, coule des jours paisibles et insouciants.


Pietro Della Staria, fils d'un puissant armateur de Toscane, élégant et frivole comme on sait l'être lorsqu'on est riche, italien et que l'on a vingt ans, y débarque afin de parfaire ses apprentissages auprès de Jean-Baptiste Estelle, l'ami de son père, lui-même armateur et Premier échevin de la ville. En compagnie d'un intendant de santé du port, Joseph Tiran, dont, aussitôt débarqué, il s'est fait un ami, Pietro fréquente salons, fêtes et réceptions où se mêlent nobles et riches bourgeois.
Il se perd aussi dans les bas-fonds, tripots et lieux de volupté et s'y éprend de la Vuissane.

Profitant de sa position, jouant de son influence, Jean-Baptiste Estelle, malgré les soupçons dus à sept décès successifs, laisse entrer dans le port le Grand Saint-Antoine, un trois-mâts carré, pour sauver sa cargaison d'étoffes précieuses. La peste bubonique, la grande peur des hommes, est à bord et c'est ainsi que l'épidémie qui devait rayer de la liste des vivants quelque cinquante mille personnes - plus de la moitié de la ville - pénétra dans Marseille avant de s'étendre en Provence et en Languedoc.
Après de longs jours d'un optimisme aveugle, les échevins - pressés par l'évêque Henri de Belsunce qui voit la main de Dieu dans ce châtiment et le moyen d'extirper l'impiété - mettront tout en œuvre pour enrayer la propagation de ce fléau. Tenté un moment d'échapper à cet enfer et de se replier sur ses amours, Pietro, frappé à son tour par le malheur, fera preuve d'un courage désespéré et se révélera à lui-même.

L'auteur : Henri Coupon, ancien bâtonnier du barreau d'Avignon, Provençal de vieille souche, est l'auteur de nombreux romans historiques ou policiers et aussi, entre autres, du scénario de l'inoubliable film d'André Cayatte, Verdict, avec Jean Gabin et Sophia Loren dans les deux principaux rôles.

 

ligne

js mercredi, 29-Oct-2008

A quoi sert le Sénat, institution deux fois centenaire qui nous coûte chaque année plus de 300 millions d'euros ? D'abord à financer les privilèges (plus de 4.000 euros mensuels de retraite pour 15 ans de cotisations) et les rémunérations royales (11.540 euros net par mois) des derniers princes de la République, nos 331 sénateurs. Et aussi à entretenir les 1.260 fonctionnaires les mieux rémunérés de l'Hexagone (de 2.300 à 20.000 euros net mensuels), qui font la semaine de 32 heures et ont presque 4 mois de vacances. Luxe, calme et volupté... Et, dans l'esprit de beaucoup, de Jospin à Sarkozy, ces superprivilèges n'ont pas la moindre justification, car, selon eux, cette deuxième Chambre ne sert à rien. La réalité est édifiante : un petit tiers des sénateurs travaille, un gros tiers vient de temps en temps à Paris et les autres appartiennent à la famille des rois fainéants. Un royaume hors du monde et du temps ? Pas tout à fait. Car nos sénateurs, qu'ils soient de droite ou de gauche, sont assidûment courtisés par des lobbies de tout poil. Des marchands d'armes aux semenciers, chacun connaît la capacité de ces édiles à peser sur la diplomatie française ou à modifier un texte de loi. Cela justifie bien des 'voyages d'études', tous frais payés, quelquefois au bord d'un lagon lointain... D'autres ténors politiques, en revanche, continuent à considérer la Chambre haute comme un précieux garde-fou contre les dérives des gouvernements et l'obéissance servile de l'Assemblée nationale.

- Si les médias se sont exclusivement attachés à reprendre l’affaire du président Poncelet, il serait caricatural de réduire ce très bon livre à cette révélation. Posant intelligemment la question de la légitimité institutionnelle de la seconde chambre, les deux journalistes, dans la lignée du journaliste Vincent Quivy, en ont ensuite évalué les conditions de fonctionnement : rémunérations, avantages, retraites et pensions, mandatures, etc. Malheureusement, le constat est amer. Entre absentéisme, lobbying, cumul de mandats, abus de pouvoir, refuge des recalés du suffrage universel, train de vie disproportionné et obscurité des comptes - entre autres des questeurs - le terme explicite de "privilégiés" semble justifié. Mais contrairement aux apparences, loin de stigmatiser arbitrairement et injustement la chambre et ses sénateurs, ce travail d’investigation peut se vanter d’une véritable objectivité. Sceptique sur le monocaméralisme, les deux auteurs mesurent constamment leur propos en insistant autant sur les mérites que sur les anomalies du Sénat. Ainsi, rien ne semble éviter l’injonction de la vérification concrète et du jugement. S’ils relativisent, à juste titre, le conservatisme de la chambre et exaltent le travail des commissions, ils n’hésitent pas à dénoncer les fainéantises et les privilèges. Mais surtout, contre l’opinion publique ou la communication des sénateurs, cet essai, loin du réquisitoire radical, a la qualité de présenter un certain nombre de réformes, propices à la démocratisation des pouvoirs publics. Une preuve incontestable d’un choix judicieux : celui de la critique affirmative.

 

ligne

AT mardi, 23-Sep-2008

Akli Tadjer
Ecrivain français d'origine algérienne
[Littérature française]
Né à Paris le 11 août 1954

Gentilly, la banlieue, les cités HLM, les bandes : l'adolescence d'Akli Tadjer est un classique pour un fils d'immigré. Sauf que ce qui l'attire, c'est la lecture. Pas celle qu'on lui impose au collège mais celle, plus brutale, de Blek le Rock, de Zembla, ou d'Akim, qui le bouleverse. Jusqu'à ce que son ami André Robinson lui conseille de lire Céline, et que naisse son goût pour l'écriture. Il renonce alors à composer des chansons pour des groupes rock désoeuvrés, et ses seules compétences étant la mobylette et l'écriture, il est engagé dans un journal hippique non pas comme chroniqueur mais comme coursier. Jusqu'à ce qu'un rédacteur en chef le repère et l'inscrive à l'école de journalisme de la rue du Louvre. En 1985, après un voyage en Algérie, l'auteur écrit son premier roman, publié tout de suite et adapté à la télévision. C'est de cette manière qu'il devient scénariste, métier qu'il exercera pendant des années avant de sortir un nouveau roman, 'Courage et patience', publié chez Lattès en 2000. Vient en 2002, le temps du 'Porteur de cartable', lui aussi adapté à la télévision. L'année 2005, 'Alphonse' voit le jour chez Lattès et Akli Tadjer remporte le prix populiste 2006 pour son ouvrage 'Bel-Avenir'. La plume d'Akli Tadjer ne cesse de séduire le public et la critique qui saluent unanimement chacune des nouveautés de l'écrivain.

Résumé du livre

C'est l'histoire d'un amour fusionnel : celui de Mohammed et de sa fille qu'il a élevée seul. Mais lorsque Myriam part à Toulon poursuivre ses études, elle demande à son père de s'occuper de Gaston, le nouvel homme de sa vie. De quoi perturber l'équilibre affectif de cet artificier misanthrope qui pour se consoler de l'ingratitude des vivants, convoque la légende glorieuse de ses ancêtres algériens, formidable mille et une nuits qu'il contait chaque soir à sa fille chérie pour l'endormir, et dont il brûle de lui révéler la fin.
Editeur : JC Lattès
Publication :20/8/2008


Le talent d'Akli Tadjer se confirme avec 'Il était une fois peut-être pas'. L'histoire est certes naïve, accessible au plus grand nombre, il faut néanmoins saluer la manière de la narrer. Le style alerte qui caractérise l'écriture de Tadjer se teinte d'un humour noir et d'un certain cynisme. Le résultat est formidable, offrant un livre qui sort véritablement des rangs de la rentrée littéraire, une sorte de mauvais élève qui réussit à provoquer bien plus d'émotions que nombre de ses camarades. C'est certainement là que l'on reconnaît un grand écrivain : quand il laisse croire qu'il est facile d'écrire.
Le thème mis en avant dans 'Il était une fois' touche à la famille, en l'occurrence à la monoparentalité. Certes, il est intéressant de voir comment Mohammed se débrouille en voyant sa fille devenir une jeune femme indépendante ; cependant ce qui semble être un prétexte à l'histoire explose rapidement, comme les feux d'artifice du héros. Mohammed est un homme, avec ses qualités et ses défauts : cette vision anti-manichéenne tisse le véritable fil conducteur du roman. Comment fait-on pour avancer dans la vie quand on est ni un surhomme ni un pauvre hère, mais juste quelqu'un de "normal" ? Tadjer propose une réponse : l'évasion. Cette échappatoire prend la forme d'une fuite onirique dans des mille et une nuits très personnelles. Le talent de conteur de Mohammed n'a d'égal que sa capacité à s'approprier une existence riche d'ancêtres et de légendes. Mais même cette vie rêvée balance toujours entre le doux et l'amer.
Loin de la diatribe, le récit est néanmoins émaillé de réflexions contre le racisme et l'intégrisme. Des considérations qui apparaissent par touches subtiles, sans que l’on se sente agressé par un consensus général souvent inintéressant et mal approprié. Tadjer évite brillamment les écueils qui forgent une littérature certes populaire mais galvaudée.

ligne

jslundi, 18-Aoû-2008

Marie Tabarly retrace la vie de son père Eric Tabarly, marin hors pair, ingénieur passionné d'architecture navale, qui a gagné les plus belles courses à bord de ses bateaux fétiches, les Pen Duick. Elle livre son témoignage et commente les photographies intimes prises par les amis de son père : Olivier de Kersauson, Philip Plisson, Erwan Quéméré, Nicolas Hulot...
Quatrième de couverture

«Avec mon père, tout était simple, tout était naturel. S'il était là, je crois qu'il aimerait me voir galoper, crinière au vent. Nous avons partagé des moments uniques, et j'en garde ce souvenir... il a vécu la mer avec passion, aujourd'hui elle l'a repris, c'est ainsi.»

En rendant hommage à son père, Marie perpétue dignement la mémoire de ce marin hors du commun qui, de transats en solitaire en courses en équipage, bâtira la légende des Pen Duick et gagnera le respect et l'admiration de tous les Français.

Avec la même ferveur que son père, c'est dans le monde des chevaux et des grands espaces que Marie Tabarly signe, elle aussi, sa passion pour la vie et la liberté.

Éditeur : M. Lafon, Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine)

 

ligne

js

Le 12 juin 1998, Eric Tabarly disparaît en mer d'Ecosse. Cet album, résultat de la collaboration de personnes qui ont très bien connu le navigateur, décrit la vie et l'univers de ce marin.
Quatrième de couverture

« La rencontre avec Éric a été pour moi, et à de nombreux égards, une énorme chance. C'était un skipper magnifique, un génie de la mer. C'était en outre quelqu'un de bon. J'ai beaucoup reçu de lui. En fait, c'est un paradoxe car il ne donnait jamais rien, il laissait prendre... »

Olivier de Kersauson

 

ligne

Tabarlyjeudi, 05-Jui-2008

A partir de 1962, 'le Sphinx de Bénodet' se consacre à la régate et à la course au large, remportant nombre de courses. Dix ans après la disparition en mer de 'Pépé', Yann Queffélec célèbre l'homme tout autant que le marin.
Editeur : L'Archipel
Publication :23/4/2008

Biographie d'Yann Queffélec
C'est pour impressionner sa mère que Yann Queffélec commence à écrire à l'âge de sept ans. Il apprend d'ailleurs cet art difficile en lisant en secret les manuscrits du romancier Henry Queffélec : son père ! En 1978, il décide de se consacrer à l'écriture après une rencontre inopinée avec l'éditrice Françoise Verny. Son roman 'Les Noces barbares' est couronné du prix Goncourt en 1985. Depuis, ce Breton publie de manière assez régulière. Ses personnages sont bien souvent des écorchés vifs. Mieux que personne, Yann Queffélec sait manier l'écriture comme un poinçon, en vue de descendre jusqu'aux tréfonds de la nature humaine, de remuer les pulsions primitives et les démons qui agitent tous les coeurs. Il ose dire 'l' indicible'.

 

ligne

les mille soleilsjeudi, 08-Mai-2008

Après l'immense succès des Cerfs-volants de Kaboul : le nouveau roman de Khaled Hosseini. Sur fond de chaos et de violence dans un Afghanistan déchiré par cinquante ans de conflits, l'histoire bouleversante de deux femmes dont les destins s'entremêlent, un chant d'amour poignant à une terre sacrifiée et à une ville : Kaboul. Forcée d'épouser un homme de trente ans son aîné, Mariam ne parvient pas à lui donner un fils. Après dix-huit années de soumission à cet homme brutal, elle doit endurer une nouvelle épreuve : l'arrivée sous son propre toit de Laila, une petite voisine de quatorze ans. Enceinte, Laila met au monde une fille. D'abord rongée par la jalousie, Mariam va finir par trouver une alliée en sa rivale. Toutes deux victimes de la violence et de la misogynie de leur mari, elles vont unir leur courage pour tenter de fuir l'Afghanistan. Mais parviendront-elles jamais à s'arracher à cette terre afghane sacrifiée, et à leur ville, Kaboul, celle qui dissimulait autrefois derrière ses murs " mille soleils splendides "?

Biographie de l'auteur
Khaled Hosseini est né à Kaboul, en Afghanistan, en 1965. Fils de diplomate, il a obtenu avec sa famille le droit d'asile aux Etats-Unis en 1980. Son premier roman, Les Cerfs-volants de Kaboul, a bénéficié d'un extraordinaire bouche à oreille. Acclamé par la critique, vendu à 8 millions d'exemplaires dans le monde, ce phénomène de l'édition internationale a remporté un immense succès en France, où il a été récompensé par le grand prix des Lectrices de Elle en 2006.

Mille soleils splendides, le deuxième roman de Khaled Hosseini, s'est classé dès sa sortie sur les listes des meilleures ventes aux Etats-Unis et en Europe.

 

ligne

les rivieres

Décembre 1946 - Au coeur du Cambodge, deux amis d'enfance, Robert et Brahim ont la satisfaction de se retrouver dans des unités du même Groupement Franco-Khmer lancé dans la réoccupation de la province de Battambang rétrocédée par la Thaïlande.Leur saine et franche amitié scellée dans les épreuves de leur vie de soldat deviendra une fraternité qui ne sera jamais altérée ni par la différence de religion ni par les troubles qui affectent aussi bien le Maroc où résident leurs parents respectifs que l'Indochine où ils combattent les rebelles.Tout en accomplissant leurs missions respectives, les deux jeunes amis, animés de nobles sentiments mais plongés dans une atmosphère de guérilla et d'orages de mousson, se retrouvent de temps à autre dans des situations imprévues et peu communes où les risques côtoient parfois des intrigues agréables...Robert n'en oublie pourtant pas Hélène la jolie jeune fille avec laquelle il avait débuté une tendre relation avant de quitter le Maroc. Le destin lui réserve une heureuse surprise car, après l'avoir perdue de vue pendant plusieurs années, il la retrouve fortuitement à Saïgon en septembre 1947. Mais ce bonheur sera de courte durée... 


auteur : Rene-Pierre Costa
Les Presses du Midi , ROMAN CONTEMPORAIN , 07/01/1999

ligne

 

recidivmercredi, 05-Mar-2008

Serge Portelli est vice-président au tribunal de Paris, président de la 12e Chambre correctionnelle. Il a été conseiller auprès du président de l’Assemblée nationale et doyen des juges d'instruction au tribunal de Créteil. Serge Portelli est également membre du syndicat de la magistrature, ce dernier étant marqué à gauche.


Serge Portelli est régulièrement invité par les médias en raison de nombreux ouvrages qu'il a écrit sur les questions de maltraitance des enfants, sur le traitement de la récidive et sur la réforme de la Justice.


Dans l'émission Ripostes1, Nicolas Sarkozy lui reprocha un argumentaire excessif et un comportement partisan en estimant que « les Français sont en droit d'attendre un autre comportement d'un magistrat qui doit juger au nom du peuple français et non pas d'une idéologie ». Serge Portelli a estimé quant a lui que M. Sarkozy « essayait de faire peur aux Français », de « citer un chiffre grossièrement faux » et a diagnostiqué un « échec patent » de sa politique et une « erreur d'analyse ».


Dans un article publié sur le Big Bang Blog, Daniel Schneidermann déclare avoir été « très impressionné » par la prestation de Serge Portelli ce jour là. Il complète : « C’était la première fois que je voyais le ministre contesté solidement à la télé, les yeux dans les yeux, sur son bilan et ses chiffres (Portelli avait nettement eu le dessus). La première, et la dernière. Je n’ai pas revu ça depuis. »


CITATIONS
• « La maltraitance n'existe pas dans le dictionnaire. »
• « La démagogie, ce n’est pas flatter le peuple c’est l'abaisser. »
• « L’originalité de la “méthode Sarkozy” réside dans l’alliance du populisme et du marketing politique. […] Au lieu de s’élever vers un idéal commun, qu’il s’agisse de la démocratie ou de la République, il faut plonger vers les désirs profonds du client-citoyen, ses aspirations cachées, testées et décryptées à coup de sondages ou de populations-témoins. Et se parer des vertus de “l’homme-peuple”. »
• « pour cet homme pressé, ce programme est totalement impraticable. Le populisme précisément se moque de toute délicatesse de pensée. Il lui faut du rapide et du simple, de la formule-choc, des idées passe-partout qui fassent mouche sur le zinc des bistrots, là où s’exprime la vraie France. » (Traité de démagogie appliquée : Sarkozy, la récidive et nous).
• « La peine doit impérativement avoir un sens, car punir est une science et non un réflexe […] On ne se débarrasse pas de la criminalité, on la traite. » (Ruptures, 2007)

 

ligne

Jacques ATTALI

En 1943, le 1er novembre il naît avec son frère jumeau Bernard Attali à Alger en Algérie de parents séfarades. Simon Attali (son père) est un autodidacte francophile qui réussit dans le commerce de parfumerie bijouterie (enseigne « Bib et Bab ») à Alger. En 1956 deux ans après le début de la Guerre d'Algérie (1954 à 1962), son père décide de venir s'installer rue de la Pompe dans le 16e arrondissement de Paris avec sa famille (Jacques a 14 ans).
Les deux frères jumeaux Jacques et Bernard suivent des études brillantes au lycée Janson-de-Sailly, à Paris XVI, où ils ont pour amis Jean-Louis Bianco et Laurent Fabius. En 1966, il sort major de promotion de Polytechnique (X63). Docteur d'État en sciences économiques, Ingénieur de l'École des mines de Paris, diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et de l'École nationale d'administration dont il sort troisième de sa promotion en 1970 (promotion Robespierre avec Philippe Séguin et Louis Schweitzer...).
En 1968, il effectue un stage d'énarque dans la Nièvre, sous la férule du futur préfet de police de Paris Pierre Verbrugghe. Il rencontre à cette occasion pour la troisième fois François Mitterrand.

Gandhi

Gandhi
éditeur : Fayard
Publication :28/10/2007


Ce petit homme fragile, issu d'un milieu plutôt modeste est devenu le père de l'indépendance de la nation aujourd' hui la plus peuplée, demain sans doute la plus puissante de la planète. Il est aussi le théoricien d'une doctrine radicalement opposée à tout ce qui semble être le moteur de l'Histoire : la non-violence. Une vie commencée tard, puisqu'il n'est véritablement actif en Inde qu'à cinquante ans et meurt à soixante-seize, écartelé entre son occidentalisation, son amitié avec les grandes fortunes indiennes et sa passion pour
le peuple.

ligne

F M

Dix ans après la mort du quatrième président de la Ve République, ce récit est nourri par de nombreuses révélations sur son action. 'On trouvera ici l'histoire de notre aventure commune, depuis notre rencontre en 1966 jusqu'à la fin de son second mandat.' En réponse aux questions que chacun se pose à son égard : qui était-il ? A-t-il menti aux Français sur son passé ? Aimait-il l'argent ? Quels étaient ses rapports avec ses proches ? A-t-il utilisé l'Etat à son service personnel ? Comment prenait-il les décisions ? S'est-il trompé sur la réunification allemande ? A-t-il laissé une France en meilleur état qu'à son arrivée ? Etait-il un homme de gauche ?

ligne

Simone VEIL

SV

Une vie

Paru le
: 31/10/2007
Editeur
: STOCK
Simone Veil accepte de se raconter à la première personne.
Personnage au destin exceptionnel, elle est la femme politique dont la légitimité est la moins contestée en France et à l'étranger ; son autobiographie est attendue depuis longtemps. Elle s'y montre telle qu'elle est : libre, véhémente, sereine.

 

ligne

Michel DRUCKER

MD

Editeur : Robert Laffont Publication :6/11/2007

Vous connaissez son visage, son ton inimitable, son humour et sa gentillesse ; Il fait partie de votre famille... Mais connaissez-vous la sienne ? Que savez-vous vraiment de lui ? Pour la première fois, Michel Drucker se raconte. Né en 1942 dans un petit village de Normandie, le petit Michel rêve vite d'ailleurs. Son père, originaire d'Europe centrale, médecin de campagne, se l'est juré : ses enfants feront de grandes études ! Les deux frères de Michel (Jean, dont la mort en 2003 l'a violemment touché, Jacques, grand professeur longtemps directeur de l'Institut de Veille Sanitaire) obéiront à cet impérieux désir, mais lui élève 'absent même quand il est là' ne décrochera pas les lauriers espérés. Qui d'autres que ses parents peuvent estimer que 'passer' à la télévision et devenir l'homme le plus populaire du petit écran pendant plus de trente ans n'est pas une exceptionnelle réussite ? Michel Drucker souffrira toute sa vie de ce manque de reconnaissance paternelle et, comme tout autodidacte, travaillera dix fois plus pour prouver sa vraie valeur aux siens.
Publication :6/11/2007

ligne

Doris Lessing

Doris Lessing

L'écrivaine Doris Lessing, dans sa maison londonienne, en avril 2006

Le prix Nobel de littérature a été attribué, jeudi 11 octobre, à la romancière britannique Doris Lessing. Le comité Nobel a choisi de récompenser "la conteuse épique de l'expérience féminine qui, avec scepticisme, ardeur et une force visionnaire, scrute une civilisation divisée", indique dans un communiqué l'Académie suédoise.

 

Les dix derniers lauréats

1997. Dario Fo, Italie
1998. José Saramago, Portugal
1999. Günter Grass, Allemagne
2000. Gao Xingjian, France
2001. V. S. Naipaul, Grande-Bretagne
2002. Imre Kertész, Hongrie
2003. J. M. Coetzee, Afrique du Sud
2004. Elfriede Jelinek, Autriche
2005. Harold Pinter, Grande-Bretagne
2006. Orhan Pamuk, Turquie

2007. Doris Lessing, Grande-Bretagne
Les onze femmes récompensées par le Nobel de littérature

Interrogée à son arrivée devant sa maison dans le nord-ouest de Londres, Doris Lessing s'est dit "ravie" d'avoir reçu cette récompense. "Cela fait trente ans que ça dure. J'ai remporté tous les prix en Europe, tous ces foutus prix, alors je suis ravie de les avoir remportés. C'est un flush royal", a-t-elle ajouté.

L'écrivaine a acquis la célébrité internationale avec Le Carnet d'or (1962). Ce roman-fleuve (couronné en France du prix Médicis étranger 1976), à la construction originale, est devenu un livre-phare du féminisme. Dotée d'une grande faculté de renouvellement, Doris Lessing a bâti une œuvre riche et variée, forte d'une bonne cinquantaine de titres.

Née le 22 octobre 1919 à Kermanshah, en Perse (l'actuel Iran), Doris Lessing est élevée en Rhodésie (l'actuel Zimbabwe), où son père s'installe, alors qu'elle a 5 ans, dans une grande ferme isolée. Pensionnaire d'une institution religieuse qu'elle supporte mal, elle quitte définitivement l'école à 14 ans, pour travailler comme jeune fille au pair puis standardiste. Jugeant impitoyablement la colonie blanche, elle gardera cependant toute sa vie la nostalgie des grands espaces vierges sous le soleil, cadre de son recueil de Nouvelles africaines (1980), suivi de La Madone noire (1988).

COMMUNISTE DANS SA JEUNESSE, ELLE RESTE UNE FEMME ENGAGÉE

Après deux divorces, elle s'installe à Londres, en 1949, avec son jeune fils, et trouve un emploi de secrétaire qu'elle abandonne après le succès de ses deux premiers livres, Vaincue par la brousse (1950) et Martha ouest (1952). Ce livre est suivi du cycle Les Enfants de la violence, fresque historique contemporaine doublée d'un roman de formation. Communiste dans sa jeunesse, Doris Lessing, qui est restée une femme engagée, publie ensuite un cycle de science-fiction commencé avec Shikasta (1981), des romans plus psychologiques comme L'Eté avant la nuit, ou très proches de l'actualité avec La Terroriste (1986) et Le Vent emporte nos paroles (1987), un témoignage sur la guerrre en Afghanistan.

En 1995, elle publie le premier tome de son autobiobiographie, Dans ma peau. La romancière retrouve le souffle intimiste dans L'Amour encore (1996), puis se fait la piétonne de Londres dans Nouvelles de Londres (1997).

Citée à plusieurs reprises pour le Nobel, Doris lessing s'est livrée en 1981 à une supercherie littéraire, en publiant sous le pseudonyme de Jane Somers un roman refusé par la plupart des éditeurs. Au début des années 2000, elle s'en prend au régime dictatorial du président Robert Mugabe et se voit déclarée indésirable au Zimbabwe.

Fin septembre, alors qu'elle est de passage à Paris pour parler de son dernier livre, Un enfant de l'amour, Josyane Savigneau, du Monde l'a rencontrée. La journaliste écrivait : "Ecrivain magnifique, auteur d'une cinquantaine de livres, cent fois citée pour le Nobel, elle est toujours passée à côté de ce prix plus politique que littéraire. Trop libre, trop indépendante, trop insolente... Cela la fait rire."

ligne

Laurence Vanin -Verna

Voir et penser dimanche, 14-Oct-2007

« A sa naissance, l’homme ouvre innocemment ses yeux sur le monde, il passe ainsi de l’ombre à la lumière.
Sa vue s’affine progressivement et à mesure que les images qu’il voit font sens, il constate parallèlement une évolution de son esprit.
De fait, de la sensation à la perception, il apparaît que l’œil et l’esprit sont intimement liés et se complètent mutuellement dans le processus de compréhension, d’évolution mentale. Et si les conditions de la sensation restent toutefois relatives au sujet qui les éprouve, l’esprit doit garder à leur égard sa fonction critique. Comment envisager les différents rapports entre voir et penser ?

(…)Par ailleurs, nous sommes entrés dans l’ère de l’image : du matraquage publicitaire à la télévision, en passant par le cinéma et Internet, la société véhicule son lot d’images qui privilégie le paraître à l’être. L’image s’impose comme modèle et pose sa norme. Elle se veut parfois usurpatrice puisqu’elle tronque la réalité.
A cela s’ajoute que la techno­logie a permis de dépasser la nature pour produire de nombreuses ima­ges virtuelles. Mais l’image suggestive, véritable invitation aux rêves peut être manipulatrice ; elle génère des désirs, c’est pourquoi l’esprit se doit finalement d’être vigilant pour éviter d’être abusé.
D’autre part, dans la relation à l’autre, l’image que chacun donne de lui-même prévaut. Ce qui suppose l’utilisation de certains artifices, une incontestable superficialité.
Entre surface et profondeur, l’intelligence s’efforce donc de déjouer les illusions et travaille à conserver sa lucidité. Mais comment procède-t-elle ?
A l’inverse, la vue éclairée par l’esprit devient efficace. Dans un cadre pratique, notamment, les informations visuelles recueillies permettent une meilleure stratégie  surtout dans le cadre militaire ou encore sportif.
L’art, quant à lui, contribue à faire connaître le Beau dans la contemplation. S’élevant de la beauté physique à la vertu du « Beau » intérieur, le regard se fait introspectif, intimiste. Se révélant à lui-même dans la sincérité, il ouvre la voie vers la spiritualité.
Cependant comment se détourner d’une vision superficielle pour accéder à une vue de l’esprit efficace et orientée vers la perfection ? »

Cet ouvrage aborde l’œil dans tous ses états ? Observateurs, Illusionné, Voyeur, Esthète, Artiste, Séducteur, Sportif, Stratège, Introspectif, Spirituel…
Comment passer d’un « œil qui voit » a un symbole sublimé qui fait sens dans le regard, « ces vues de l’esprit » ?
Réponse dans ce petit essai illustré d’exemples contemporains et surprenants (l’œil observateur du scientifique, le regard : la rencontre avec autrui, la stratégie militaire, le visuel dans le sport notamment la plongée sous-marine ou le parachutisme, l’Art : la peinture, la photographie, le cinéma, la danse, l’introspection : Oracle de Delphes).

l'auteur est professeur et docteur en philosophie et épistémologie à l' Université de Toulon Sud,

En vente en Fnac, librairie Charlemagne ou sur le site : http://vernavan.perso.cegetel.net/

 

 

 

 

Francois Heisbourg

Iran le choix des armes

L'Iran va-t-il ou non gagner la partie de bras de fer avec l'Occident, en se dotant de l'arme nucléaire ? La question est de première importance, non seulement en raison des déclarations du président Ahmaninejad et de l'idée d'une croisade anti-occidentale, mais aussi parce que ce serait l'avènement d'un monde nouveau où la possession de l'arme atomique serait la règle et non plus l'exception. Le livre fait d'abord l'état des lieux : origine et motivations de la décision iranienne, état actuel du programme balistique et atomique iranien, poids des acteurs extérieurs et leurs intérêts, situation intérieure de l'Iran et luttes pour le pouvoir, et contexte stratégique régional. Puis il examine les scénarios possibles : coopérations, coercition ou confrontation, et si confrontation, de quelle nature ? Avec quelles conséquences prévisibles ou possibles ?

ligne

Malek CHEBEL

L esclavage  en Terre d Islam

L'esclavage est un héritage de l'Antiquité orientale. Au VIIe siècle, date de l'avènement de l'islam, la situation de l'esclavage dans le Hedjaz et dans la péninsule arabique était déplorable. Le Coran a voulu y mettre fin en promulguant une politique d'affranchissement, concrètement suivie par Abu Bakr, deuxième calife, qui consacra sa fortune personnelle pour libérer les esclaves. Mais ce fut une politique timorée et sans contraintes réelles pour les propriétaires d'esclaves. Aussi, l'islam qui a cherché à atténuer les formes les plus pénibles de la servitude, n'a-t-il tout simplement pas voulu promulguer une doctrine franchement abolitionniste ? Malek Chabel a visité dix-huit pays arabes ou musulmans afin de constater la persistance de la mentalité esclavagiste, et surtout de témoigner de ce mal pourtant décrié par l'islam.

ligne

Daniel Tammet

je suis ne vendredi, 28-Sep-2007

Je suis né un jour bleu
Ce témoignage est un voyage aux côtés d'un jeune homme aux capacités hors du commun. Comme le héros de Rain Man, Daniel Tammet est un autiste savant, un génie des nombres. Son cerveau lui permet d'effectuer des calculs mentaux faramineux en quelques secondes. Pour lui, les nombres sont des formes et des couleurs. Il a ainsi mémorisé les 22.514 premières décimales du nombre pi, un exploit qui a nécessité plus de cinq heures d'énumération en public. Daniel est également un linguiste de génie : il parle sept langues et a appris l'islandais en une semaine. Bien qu'autiste, il n'est pas coupé du monde : il est capable d'avoir une vie sociale et de raconter ce qui se passe dans sa tête. Les plus éminents neuroscientifiques s'intéressent à son cas. Daniel décrit son enfance à Londres, dans une famille de neuf enfants. Il raconte ses années d'école, la découverte de sa différence, le soutien aimant de ses parents, la conquête de l'indépendance, la route vers la célébrité. Aujourd' hui, Daniel a 28 ans. Il vit dans le Kent avec Neil, son compagnon.


biographie
Daniel Tammet est autiste, et surdoué. C'est un génie des nombres, capable d'effectuer de tête les calculs les plus compliqués ; c'est aussi un génie des langues, capable d'apprendre une langue nouvelle en une semaine. Il le dit souvent lui-même, il est "différent", et c'est pour parler de cette différence qu'il a décidé de raconter son parcours.
Le témoignage est fascinant. Dès le premier chapitre, on est surpris par la précision avec laquelle il décrit la manière dont il ressent et perçoit le monde. Il est atteint d'une forme d'autisme, et pourtant il excelle à communiquer son monde intérieur. Il met des mots sur chacune de ses peurs, sur les difficultés qu'il a à vivre avec les autres, sur les efforts que lui demandent des actes qui sont pour nous anodins. C'est tout son monde intérieur qu'il nous ouvre.
Dans ce monde, nous découvrons une vision des nombres et des mathématiques unique et originale, une formidable nouveauté pour les savants. Lorsque Daniel décrit son expérience de la synesthésie (c'est-à-dire une confusion des différents sens, qui fait, dans son cas, qu'il perçoit les nombres et les mots en couleurs), le monde mental de la perception prend une autre dimension.
Rares sont les personnes qui pourront décrire avec une telle acuité le dessin mental qui accompagne un concept, un mot, ou un nombre dans leur tête. Aussi l'expérience est-elle très instructive, et d'une véritable utilité. Beaucoup de questions philosophiques sont soulevées par ce témoignage, même si le texte les engage toujours immédiatement sur un versant plus scientifique.
Mais au-delà de cet aspect cognitif, l'ouvrage est le récit d'un parcours atypique, d'un combat de tous les jours contre ses angoisses et ses peurs. Une belle leçon de vie qui montre qu'il est possible de surmonter certaines de nos frontières naturelles, ou du moins de domestiquer ses penchants naturels, d'apprendre à les ménager tout en allant au-delà d
es limites qu'ils semblent nous imposer.

ligne

la gloire de mon pere

Grâce à son talent de conteur, Pagnol restitue les joies simples de l'enfance, la famille, les bêtises... et la découverte émerveillée des collines entourant Marseille.
Pagnol a dit : «j' ai écrit ce livre pour apprendre aux petites filles comment leurs fils les aimeront un jour ...»

ligne

Jose

jose
« Il était une fois un petit prince qui habitait une planète à peine plus grande que lui. » José a neuf ans. Ce bout de chou n'a jamais connu son père ;il vit avec sa mère, avec un lit qu'il appelle « voyage », et un bougeoir rebaptisé le « colonel ». Dans sa chambre, il s'invente un univers qui n'existe que pour lui. Personne n'y a accès, pas même sa propre mère. Reviendra-t-il indemne de cet ailleurs dans lequel il se mure ? Le docteur ditde ne pas trop s'inquiéter, alors sa mère attend, sans trop y croire. Avec uneinfinie pudeur, Richard Andrieux explore l'imaginaire d'un enfant à part, qui tient par un fil, suspendu entre deux mondes.

ANDRIEUX RICHARD

editions HELOISE D'ORMESSON
126 pages 15 euros

Nouveauté

ligne

100 photos de Yann Arthus-Bertrand pour la liberté de la presse

Reportes sans fr
COLLECTIF
REPORTERS SANS FRONTIERES
Sortie le 14/09/2007
- 5%
9.41 €



Composé de plus de 100 images récentes de la Terre vue du ciel en couleurs, l'album Yann Arthus-Bertrand pour la liberté de la presse s'adresse aux amateurs de photographie et aux passionnés du monde dans lequel nous vivons. Si le photographe s'associe une nouvelle fois à Reporters sans frontières, c'est qu'il est sensible au combat que mène l'organisation et partage ses convictions au service d'un seul et même message : « Tout mon travail s'appuiesur mon désir de rassembler les individus. Je fais le constat, somme toute très simple, du poids de l'homme sur la terre et de ses responsabilités. On nepeut pas parler de développement durable et de sauvegarde de l'espèce si l'on n'est pas fichus de vivre ensemble. Vivre ensemble, harmonieusement, fait partie du système de développement durable, parce qu'on ne peut pas trouver desolutions aux problèmes environnementaux si l'on ne tente pas de résoudre, en parallèle, les problèmes sociaux.

ligne

Dominique Rousseau

livre photo

La Vème République se meurt. Vive la démocratie", Odile Jacob

N’est-ce pas notre Constitution qui est responsable de bien des difficultés politiques actuelles ? Ne devient-elle pas un handicap à une nécessaire évolution vers plus de participation et un meilleur équilibre des pouvoirs ? Que faire alors ? Aller jusqu’à une VIe République ?

Dominique Rousseau retrace l’histoire politique et insti-tutionnelle de la Ve République. Il montre comment la Constitution de 1958, toujours en quête d’équilibre, s’est transformée, souvent profondément, au point de perdre presque tous ses traits d’origine.

Malgré ses succès et ses métamorphoses, née en bravant la démocratie parlementaire, elle continue de défier la démocratie des citoyens. Sans doute peut-elle encore durer, mais combien de temps et à quel prix ?

L’un de nos meilleurs constitutionnalistes livre à point nommé sa vision de notre système politique et les directions qu’il entrevoit pour l’avenir.

Dominique Rousseau est professeur de droit constitutionnel à l’université de Montpellier et membre de l’Institut universitaire de France.

ligne

Marc Levy

Ecrivain et architecte français
[Littérature française]
Né à Boulogne le 16 octobre 1961 dans les Hauts-de-Seine, Marc Levy quitte la France pour les Etats-Unis à vingt-trois ans pour y fonder une société spécialisée dans l'image de synthèse. Il reste en Amérique du Nord, sa seconde patrie, pendant sept ans et revient à Paris avec le projet de créer un cabinet d'architecture avec deux de ses amis. Il en est directeur pendant près de dix ans. Aimant raconter des histoires, Marc Levy se met à l'écriture en amateur. Finalement, il décide d'envoyer son manuscrit à plusieurs éditeurs et ce sont les éditions Robert Laffont qui le contacteront. Son premier roman 'Et si c'était vrai... ' est très bien accueilli par le public et adapté au cinéma en 2005. Depuis, il se consacre à l'écriture et emmène le lecteur dans son univers où tout est possible. 'La Prochaine Fois' paraît en février 2005. En janvier 2006, les ventes de ses cinq livres, toutes éditions et langues confondues, ont dépassé les dix millions d'exemplaires. Son dernier roman, publié en juillet 2006, 'Mes amis, mes amours' est venu confirmer cet engouement pour cet auteur.

les enfants de la Liberte

Jeannot, Tu leur diras de raconter notre histoire, dans leur monde libre. Que nous nous sommes battus pour eux. Tu leur apprendras que rien ne compte plus sur cette terre que cette putain de liberté capable de se soumettre au plus offrant. Tu leur diras aussi que cette grande salope aime l’amour des hommes, et que toujours elle échappera à ceux qui veulent l’emprisonner, qu’elle ira toujours donner la victoire à celui qui la respecte sans jamais espérer la garder dans son lit. Dis-leur Jeannot, dis-leur de raconter tout cela de ma part, avec leurs mots à eux, ceux de leur époque. Les miens ne sont faits que des accents de mon pays, du sang que j’ai dans la bouche et sur les mains.


Editeur : Robert Laffont /Prix éditeur : 21 euros / Publication :10/5/2007

 

ligne

Elisabeth Badinter

Elisabeth Badinter Les passions intellect

Fille de Marcel Bleustein Blanchet, fondateur du groupe Publicis, Elisabeth Badinter assume aujourd'hui un lourd héritage paternel, puisqu'elle est l'actionnaire majoritaire du groupe. Elisabeth Badinter est un personnage controversé : ses idées font souvent scandale. Cette agrégée de philosophie, aujourd'hui maître de conférence à l'Ecole Polytechnique, est une penseuse engagée à gauche ; elle défend, comme son mari l'avocat Robert Badinter, une certaine idée de la démocratie sociale à travers ses écrits. Sa réflexion, nourrie par la philosophie des Lumières et les idées de Simone de Beauvoir, réévalue la place de la femme dans la société. Dans son dernier essai, 'Fausse Route', Elisabeth Badinter critique la dérive des mouvements féministes qui ont renforcé la victimisation de la femme. Elle prône, à travers ce que ses détracteurs appellent 'un anti féminisme', le retour à une complémentarité des sexes. C'est aussi pour cela qu'Elisabeth Badinter est aujourd'hui au coeur des débats sur la laïcité et l'éducation de demain.Les Passions intellectuelles
Tome III - Volonté de pouvoir (1762-1778)

Prix éditeur : 22 euros - Prix Fnac : 20.9 euros / Editeur Fayard, 380 pages/ Publication :3/4/2007


Cet ouvrage est le troisième et dernier volume de la réflexion entreprise par Elisabeth Badinter, en 1999, à propos des passions intellectuelles. Au XVIIIe siècle émerge une opinion publique de plus en plus puissante qu'il faut séduire. Naissent alors, chez les intellectuels, trois passions successives qui ne cesseront de les stimuler. La troisième est la volonté de pouvoir. La réputation des intellectuels est telles que rois et princes étrangers les courtisent. On les recherche pour paraître 'éclairés'. Les intellectuels ne sont pas insensibles à cette demande mais ils constateront assez vite les limites de leur pouvoir.

ligne

Aung San KyiAung San Kyi

Le Jasmin ou la Lune : Aung San Kyi résiste depuis 20 ans à la dictature militaire de Birmanie. Un livre, une action et l'appel de Jane Birkin . Prix Nobel de la Paix en 1991, cette femme a tout sacrifié à son pays : liberté, mari, enfants. fille d'un héros national

assignée à résidence à Rangoon, elle lutte pour faire rétablir la démocratie .

édt Florent Massot 19,90 euros

ligne

JEAN Louis BORLOO

JLouis BorlooL'architecte et l' Horloger

Homme politique le plus populaire et le plus atypique de la droite et du centre, Jean-Louis Borloo a acquis depuis 20 ans une réelle crédibilité auprès des Français. D'abord comme maire de Valenciennes, cité industrielle en grande difficulté qu'il a relevée et dynamisée. Ensuite comme ministre de la Ville, puis de l'Emploi et de la Cohésion sociale, les secteurs «de tous les échecs antérieurs de la France». Tant dans le domaine de la lutte contre le chômage que du logement, Jean-Louis Borloo a remporté des succès incontestables. Grâce à une méthode : faire travailler ensemble les différents intervenants jusque là isolés dans leurs actions. C'est la «méthode Borloo» que son auteur confronte dans ce livre, avec son sens du concret, aux problèmes quotidiens des gens : le pouvoir d'achat, la ségrégation territoriale, les services publics. Jean-Louis Borloo porte aussi un regard original sur les grands enjeux planétaires : la mondialisation, les identités, l'environnement.
Son franc parler fait mouche lorsqu'il croque sans langue de bois les prin cipaux responsables politiques. Ses idées bousculent les clivages traditionnels quand il prône une nouvelle solidarité entre les villes riches et pauvres ou encore l'introduction de la proportionnelle aux législatives.
A la veille d'une élection présidentielle qui peut être, selon lui, «celle de toutes les chances ou de tous les dangers, du redressement ou du déclin», Jean-Louis Borloo veut être l'avocat de la France et le porteur d'un vrai projet gouver nemental baptisé EFEL : Emploi, Formation, Equité, Logement. EFEL ou les quatre piliers d'une France solide et ambitieuse que Jean-Louis Borloo veut contribuer à bâtir dés demain.

Jean-Louis Borloo, 55 ans, est ministre de l'Emploi, de la Cohésion sociale et du Logement. Il préside le Parti Radical et est souvent cité comme possible Premier ministre. Il a publié, entre autres. Un homme en colère (Michel Lafon, 2005.)

Gérard Leclerc, 55 ans, est rédacteur en chef du service économique de France 3. Il a auparavant exercé la direction du service politique de France 2. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages parmi lesquels La guerre des deux roses (La Table Ronde, 2006).

 

ligne

Memona Hintermann : Tête Haute

"Redonner la chance aux exclus! tel est le message de Memona Hintermann, il faut être insolent envers le politiquement correct
Elle a son mot à dire sur le racisme et l'intégration. Elle peut en parler ! C'est une femme , une professionnelle intègre et passionnante. Un livre à coeur ouvert pour les métropolitains et tout émigré qui doit être fier de ses origines mais aussi aimer la France ". JS

- Comment peut-on être réunionnaise et se sentir 100% française ?

Fille d'un Musulman et d'une catholique et se sentir libre ? Avoir maintenu son rêve d'absolu au nom de la France en dépit d'énormes obstacles et de drames ? Métisse, entourée de frères et soeurs mariées à des hommes et des femmes de toutes les couleurs.

Mémona Hintermann a longtemps eu le sentiment d'entendre les autres parler à sa place : sociologues, experts, leaders d'opinion, accusateurs de l'histoire française… Aujourd'hui, elle a décidé de raconter son combat, et de s'exprimer sans complexes sur des questions qui minent la France aujourd'hui : immigration, racisme, passé colonial. Dans ce récit simple et vivant, fascinant et souvent poignant, les anecdotes savoureuses illustrent un modèle d'intégration aux antipodes des discours « différentialistes », à l'heure où le débat se radicalise.
Arrivée en France, Memona Hintermann commence par présenter le journal régional à Orléans avant de devenir grand reporter. Depuis 25 ans elle a couvert la plupart des grands conflits, de la chute du mur de Berlin à l'explosion des Balkans, et aujourd'hui couvre principalement la Palestine pour France 3 (elle a longtemps présenté le soir 3).

memona
Prix éditeur : 17 euros
Editeur : JC Lattès/Publication :10/1/2007 /284 pages

ligne

- 365 méditations sur les chemins de Compostelle / Rilke, Léo Ferré, St François d'Assise, Montaigne ou Michel Serres... Un an de pensées brèves et fortes , une par étape du pèlerinage le plus mythique. Editions Presses de la Renaissance, 28 Euros

ligne

JEAN Aicard

pp` ja

Jean François Victor Aicard, né le 4 février 1848 à Toulon (Var) et mort le 13 mai 1921 à Paris, est un poète, romancier et auteur dramatique français.
Son père, Jean Aicard, était un journaliste d'une certaine distinction, et son fils commença sa carrière en 1867 avec les Jeunes Croyances, suivie en 1870 par une pièce en un acte produite au théâtre de Marseille.
Ses poèmes comprennent: Les Rébellions et les apaisements (1871), Poèmes de Provence (1874) et La Chanson de l'enfant (1876), dont deux ont été couronnés par l'Académie; Miette et Noré (1880), une idylle provençale, Le Livre d'heures de l'amour (1887), Jésus (1896). Parmi ses pièces les plus réussies on cite Le Père Lebonnard (1890), qui a été produite pour la première fois au Théâtre-Libre. Parmi ses autres œuvres figurent les romans Le Roi de Camargue (1890), L'Âme d'un enfant (1898) et Tata (1901), Benjamine (1906), Maurin des Maures (1908 et La Vénus de Milo (1874), qui raconte la découverte de la statue à partir de documents inédits.
Il entra à l'Académie française en 1909.
Le fonds d'archives de l'écrivain est conservé aux archives municipales de Toulon.

Si l'on en croit Léon Daudet, Aicard possédait un tel talent pour réciter des vers qu'il transformait alors chaque poésie, même médiocre, en un chef-d'œuvre fugitif. Rimbaud n'avait pas dû être sensible à son charme, car on connaît l'épisode où il ponctuait du mot de Cambronne chaque vers d'un poème que récitait Jean Aicard. C'est cependant à ce poète qu'il a dédié Les effarés.

ligne

- Boris CYRULNIK / De chair et d’âme
 
 medecine
« On peut découvrir en soi, et autour de soi, les moyens qui permettent de revenir à la vie et d’aller de l’avant tout en gardant la mémoire de sa blessure. Les chemins de vie se situent sur une crête étroite, entre toutes les formes de vulnérabilité. Être invulnérable voudrait dire impossible à blesser. La seule protection consiste à éviter les chocs qui détruisent autant qu’à éviter de trop s’en protéger. Chaque âge possède sa force et sa faiblesse et les moments non blessés de l’existence s’expliquent par notre capacité à maîtriser, voire à surmonter, ce qui, en nous, relève, dans un constant remaniement, du biologique, de l’affectif et de l’environnement social et culturel. Le bonheur n’est jamais pur. Pourquoi faut-il que, si souvent, une bouffée de bonheur provoque l’angoisse de le perdre ? Sans souffrance, pourrait-on aimer ? Sans angoisse et sans perte affective, aurait-on besoin de sécurité ? Le monde serait fade et nous n’aurions peut-être pas le goût d’y vivre. » B. C.
octobre 2006, 145 x 220, 256 pages. (21.90  €)

ligne

Eric de Montgolfier / Le Devoir de déplaire. Incorruptible, impartial, déterminé, Eric de Montgolfier, procureur de la République, n'a qu'une ambition: faire respecter la loi et donc les citoyens qu'elle protège. Mais en lisant le récit implacable de son parcours professionnel, on s'aperçoit que ce n'est pas facile ! Traditions obsolètes et lenteurs de l'institution, hiérarchie toute-puissante qui vous oblige parfois, bizarrement, à classer des dossiers sans suite, personnages intouchables, indulgence suspecte des autorités à l'égard de potentats douteux, incursion de la politique au mépris de la séparation des pouvoirs il faut se battre sans relâche. Car il n'y a pas que les grandes affaires médiatiques, comme OM/Valenciennes, le dossier de certains francs-maçons ou l'éviction du juge Renard qui a failli coûter au magistrat son poste. Quand on voit les inimitiés qu'il s'est attirées pour avoir simplement voulu faire assainir les eaux d'un établissement thermal qui mettaient en péril la santé des curistes, on se dit que pour servir la justice, de nos jours, il faut accepter Le Devoir de déplaire. Et si c'était là le principe sur lequel devraient reposer les réformes tant souhaitées ?

procureur

ligne

Jean Marie Cavada / UNE MARCHE DANS LE SIÈCLE /Le lecteur découvrira l'itinéraire d'un homme qui a consacré sa vie à mieux appréhender le monde afin de transmettre aux autres sa propre soif de connaissances et ses questionnements les plus divers. Une sorte de 'marche dans le siècle' doublement exemplaire. D'abord parce qu'elle prouve que rien n'est impossible à qui veut entreprendre et désire faire bouger les choses. Ensuite, parce qu'elle constitue le vibrant hommage d'un homme qui n'hésite pas à affirmer qu'il doit tout à l'école de la République, à un système qui pose l'égalité des chances et donne à chacun les moyens de réussir sa vie. Cet ouvrage autobiographique se présente comme une leçon d'humanisme, de volontarisme et de lucidité. jm Cavada


Date de publication : 1/10/2006 / Editeur : Calmann-Lévy - Prix du livre : 18 Euros

ligne

Luc Ferry/Apprendre à Vivre / Je vais te raconter l'histoire de la philosophie. Pas toute, bien sûr, mais quand même ses cinq plus grands moments. Chaque fois, je te donnerai l'exemple d'une ou deux grandes visions du monde liées à une époque afin que tu puisses, si tu le souhaites, commencer à lire par toi-même les œuvres les plus importantes. Je te fais, d'entrée de jeu, une promesse : toutes ces pensées, je te les exposerai d'une façon totalement claire, sans le moindre jargon, mais en allant à l'essentiel, à ce qu'elles ont chaque fois de plus profond et de plus passionnant. Si tu prends la peine de me suivre, tu sauras donc vraiment en quoi consiste la philosophie, comment elle éclaire de façon irremplaçable les multiples interrogations qui portent sur la façon dont nous pourrions ou devrions conduire nos existences... " Pari tenu. Luc Ferry réussit à faire comprendre au lecteur, même le moins préparé, le sens profond des grandes visions du monde qui ont marqué l'histoire de la pensée. Avec lui, la philosophie n'a plus rien d'obscur ni d'intimidant, et l'on se trouve charmé par le passionnant voyage dans l'univers des idées que nous offre ce livre sans équivalent. Editeur PLON

culture

ligne

- ORHAN PAMUK/ écrivain turc né le 07 juin 1952à Istambul, Prix Nobel de littérature 2006

- SHAN SA / Alexandre et Alestria (editions Albin Michel ) Une artiste chinoise qui aime la France et qui revisite le mythe du héros .
ligne

- ROBERT BADINTER / CONTRE LA PEINE DE MORT /2006

Identite RB A.N
Il y a exactement un quart de siècle, Robert Badinter, garde des Sceaux dans le gouvernement de Pierre Mauroy, faisait abolir par le Parlement la peine de mort, conformément à l'engagement pris par François Mitterrand lorsqu'il était candidat de la gauche unie à la présidence de la République. On oublie trop souvent que cet engagement avait été pris alors que l'opinion française était encore très majoritairement favorable à la peine capitale. Ce fut l'inlassable combat de Robert Badinter que de requérir la mort pour la peine de mort, d'abord en France tout au long de procès d'assises évoqués notamment dans 'L'Exécution' puis dans 'L'Abolition' ; ensuite dans le reste du monde, notamment aujourd'hui encore dans certains Etats américains et en Chine. 'Le jour viendra où il n'y aura plus, sur la surface de cette terre, de condamné à mort au nom de la justice. Je ne verrai pas ce jour-là. Mais ma conviction est absolue : la peine de mort est vouée à disparaître de ce monde plus tôt que les sceptiques, les nostalgiques ou les amateurs de supplices le pensent', écrit Robert Badinter. Editeur : Fayard; Prix du livre : 20 Euros

ligne

Christophe de PONFILLY / Hommage à cet homme, spécialiste de l"Afghanistan,

C et Massoud Massoud Etoile

il fut le premier à s'y rendre en 1980 lors de l'invasion soviétique . en 1998, sur Arte, on le voyait en compagnie du lion du Panshir " le général MASSOUD" son ami assassiné par deux terroristes tunisiens 2 jours avant le 11 sept 2001. Il en fut très affecté. Décédé le 16 mai 2006, il avait terminé son premier film "L'étoile du soldat" adapté du roman qui parait actuellement chez Albin Michel.

ligne

- Zinédine ZIDANE/ Respect ! un livre album en hommage au joueur et à l'homme d'exception.ed.Michel Lafon

- Andrew Jennings, journaliste britannique /Carton rouge , les dessous troublants de la FIFA . éditions Presse de la Cité, 19 euros. Enquête de 4 ans dans les coulisses de la Fédération Internationale de football. les sommes colossales du Foot font tourner la tête à ses dirigeants. Édifiant !

- Philippe Labro/Franz &Clara Albin Michel , l'histoire tendre d'un surdoué de 12 ans avec une musicienne de 20 ans. Les lieux de l' Ame au - delà de nos couleurs de peau...

-Christine Ockrent et Sandrine Treiner/ Le livre noir de la condition des femmes . éditeur XO

- -Véronique Jannot, "Trouver le chemin" , Michel Lafon,264 p, 18,50 euros.La pudique Véronique parle de son cancer, des hommes de sa vie,

- Planète mers de laurent Ballesta et Pierre Descamp, préface de Nicolas Hulot, éd Michel Lafon, 384 p, 42 euros

- Mémoires de la mer, cinq siècles de la Marine , éd l'Iconoclaste, 340 p 75 euros

- Les couleurs de la mer, de philip Plisson et Irène Frain, éd de la Martinière, 196 p, 40 euros

-La Terre en partage, Eloge de la Biodiversité de Nicolas Hulot, édit Lamartinière, 49 euros, un merveilleux cadeau à offrir pour les fêtes, un ouvrage de "poids" et d'émerveillement pour tous. Pour la Fondation Nicolas Hulot, tout simplement

-Dictionnaire amoureux de l' Egypte de Robert Solé chez Plon,477, 22,70 euros

-Jéromine Pasteur "Shelena" Casterman, 64 p, 13,75 euros

-Maud Fontenoy "Le Pacifique à mains nues" Robert Laffont, 176 p , 18 euros

- Mon Dieu...pourquoi ? de l'abbé Pierre, à 93 ans , le fondateur d' Emmaus, aborde tous les sujets tabous par l' Eglise, Plon

-La Douceur du danger de Véronique Sanson, Plon, une vague d'Amour d'une artiste de génie, rêveuse, écorchée, qui a choisi de vivre

- Carnet pour Sarah de Jean François Bernardini, le chanteur d'I MUVRINI, un regard plein de Lumière sur son Ile, la Corse, un livre où réalité et fiction se mêlent. Le travail, le sens des valeur, le respect de l' Autre, la Tolérance, le sens de l' Hospitalité, tout celà est une richesse qu'il fait et que nous devons faire partager, tout simplement. diffusion Hachette, 215 pages, 17 euros. Jean -François a créer une Fondation "Fundazione di Corsica" ass.fond.corsica@wanadoo.fr et http://assofondcorsica.free.fr

- Le syndrome du Titanic de Nicolas Hulot. Les jours du monde tel que le connaissons sont comptés. Comme les passagers du Titanic, nous fonçons dans la nuit noire en dansant et en riant... :http://www.planete-nature.org

- Pieds nus sur la Terre sacrée , de T.C Mac LUHAN, cette américaine a mis en valeur le travail accompli du photographe américain E.S CURTIS (1868-1952) qui a filmé et noté la civilisation indienne de l' Amérique du Nord, plus de 80 tribus. Un merveilleux témoignage de sagesse, de lyrisme, émotion. Portrait de la nature et de la destinée indienne. éditions Denoel, 187 pages, format A4. Une superbe lecture et des photos splendides.

, asignée à résidence à Ranggon, elle lutte pour faire rétabli