IL MESSAGERO POESIE JS,

un site qui aime et accueille la poésie, les chansons, les vertus de l' Ethique, les peintures, le cinéma, la naturopathie..."

tout simplement JS

De l'émotion, pas d'illusions.

corde

log jeudi, 02-Aoû-2007

IB

Gandhi


Homme politique et philosophe indien
Né à Porbandar (Gujerat) le 02 octobre 1869
Décédé à Delhi le 30 janvier 1948


« Je n'aime pas le mot tolérance, mais je n'en trouve pas de meilleur »
Gandhi

 

Mohandas Karamchand Gandhi ( Goujerat, 2 octobre 1869 - Delhi, 30 janvier 1948) était un grand dirigeant politique et spirituel de l'Inde, et du mouvement pour l'indépendance de l'Inde. Il a été un pionnier et un théoricien du Satyagraha— la résistance à la tyrannie au travers de la désobéissance civile de masse, le tout fondé sur l'ahimsa (totale non-violence), qui a mené l'Inde à l'indépendance, et inspiré de nombreux mouvements de liberté et de droit civique autour du monde.

Gandhi est communément connu et appelé en Inde et dans le monde comme Mahatma Gandhi (du Sanskrit, Mahatma: grande âme) et comme Bapu (Père dans beaucoup de langues de l'Inde). Gandhi déclarait se sentir indigne du nom Mahatma dans son autobiographie.

Avocat ayant fait ses études en Angleterre, Gandhi développa une méthode de lutte non-violente en organisant la lutte de la communauté indienne pour ses droits civiques en Afrique du Sud. Il y employa notamment pour la première fois la méthode de la désobéissance civile.

À son retour en Inde, Gandhi organisa les fermiers et les travailleurs pauvres pour protester contre les taxes écrasantes et la discrimination étendue et porta sur la scène nationale la lutte contre les lois coloniales créées par les Britanniques. Devenu le dirigeant du Congrès national indien, Gandhi mena une campagne nationale pour l'aide aux pauvres, pour la libération des femmes indiennes, pour la fraternité entre les communautés de différentes religions ou ethnies, pour une fin de l'intouchabilité et de la discrimination des castes, et pour l'autosuffisance économique de la nation, mais surtout pour le Swaraj — l'indépendance de l'Inde de toute domination étrangère. Gandhi mena les Indiens lors de la célèbre opposition à la taxe sur le sel que fut la marche du sel de 400 km en 1930. C'est aussi lui qui lança l'appel Quit India aux Britanniques en 1942. Il fut emprisonné plusieurs fois en Afrique du Sud et en Inde pour ses activités. Il passa en tout, 6 ans de sa vie en prison.

Toute sa vie, Gandhi resta un partisan de la non-violence et de la vérité même dans les situations les plus extrêmes. Gandhi était un adepte de la philosophie indienne et vivait simplement, organisant un ashram qui était autosuffisant. Il faisait ses propres vêtements — le traditionnel dhoti indien et le châle, avec du coton filé avec un charkha (rouet) — et était végétarien.

Il utilisait de rigoureux jeûnes — s'abstenant de nourriture et d'eau pour de longues périodes — pour s'auto-purifier mais aussi comme moyen de protestation. La vie et l'enseignement de Gandhi inspirèrent Martin Luther King, Steve Biko et Aung San Suu Kyi pour respectivement le mouvement des droits civiques américains et les luttes pour la liberté en Afrique du Sud et au Myanmar. Ses critiques envers beaucoup d'aspects de la modernité occidentale (tel que la technologie et l'industrialisation) lui valurent aussi la réputation de critique du développement dont les idées ont influencé beaucoup de penseurs politiques.

Gandhi a été reconnu comme le Père de la Nation en Inde et son anniversaire le 2 octobre est commémoré comme le 'Gandhi Jayanti et est un jour férié indien.
Monument commémoratif à Delhi, capitale de l'Inde


Le 30 janvier 1948, en chemin vers une réunion de prière, Gandhi est abattu près de Birla House, à New Delhi, par Nathuram Godse, un hindou radical qui a des liens avec le groupe extrémiste Hindu Mahasabha. Godse tenait Gandhi responsable de l'affaiblissement de l'Inde en payant sa dette au Pakistan.

Jawaharlal Nehru s'adresse en ces termes à la nation à la radio :

« Amis et camarades, la lumière a quitté nos vies, l'obscurité est partout, et je ne sais pas trop quoi vous dire et comment vous le raconter. Notre dirigeant bien aimé, Bapu comme nous l'appelions, le père de la nation, n'est plus. Peut être ai-je tort de dire cela ; néanmoins, nous ne le verrons plus comme nous l'avons vu toutes ces années, nous ne pourrons plus lui demander conseil ou consolation, et c'est un coup terrible, pas seulement pour moi, mais pour des millions et des millions dans ce pays. »

Deux millions d’Indiens assistent à ses funérailles.

Le mémorial de Gandhi (ou Sam?dhi) à R?j Gh?t à New Delhi, porte l'épitaphe (Devanagari: ?? ! ??? ou, Hé R?m), qui peut être traduit par "Oh Dieu". Il est largement accepté que ce furent les derniers mots de Gandhi, bien que certains le contestent.

Godse et son complice Narayan Apte sont jugés et condamnés à mort, puis exécutés le 15 novembre 1949.

Nehru et Gandhi